Paisatg-e / Paisaj-e / Landscap-e / Paysag-e

OCTOBRE-DéCEMBRE 14

BULLETIN TRIMESTRIEL DE L'OBSERVATORI DEL PAISATGE - 43

L'OBSERVATEUR

Foto

Eau et cinéma

Montse Guiu
Directrice de PICURT, Festival du film de montagne des Pyrénées

Pour la quatrième année consécutive, une journée de débat s'est déroulée en juin dernier dans le cadre de PICURT, le Festival du film de montagne des Pyrénées. Des universitaires et spécialistes reconnus participent habituellement à cette journée de réflexion sur la montagne, organisée par le festival et par l'IDAPA (Institut pour le développement de l'Alt Pirineu i Aran). Des personnalités telles qu'Eduardo Martinez de Pisón, Joan Nogué, Jordi Sagatal, Jaime Izquierdo, Pedro Arrojo, Joan Ganyet, Jorge Hernandez et Victor Viñuales ont alimenté le débat en apportant connaissances et arguments scientifiques durant les différentes éditions de ces journées. Ils ont contribué à accroître et à consolider les valeurs de la montagne et de ses habitants. La journée de débat de cette année portait sur l'eau, une ressource indispensable pour les stratégies d'avenir des Pyrénées.

À signaler la présence de Pedro Arrojo, l'un des instigateurs de la Déclaration européenne pour une nouvelle culture de l'eau, qui considère qu'il est nécessaire de cesser de voir les rivières, les aquifères et les lacs comme des canaux où circule l'eau et où l'on peut en prélever lorsqu'on en a besoin, et qu'il faut plutôt les considérer comme des écosystèmes vivants indispensables à la bonne santé de l'environnement. La Déclaration est née d'un débat à propos de la portée du pouvoir décisionnel unilatéral de l'administration publique en ce qui concerne le traitement de l'eau en tant que ressource de productivité et de rentabilité capitaliste face au droit à la dignité collective des habitants d'un territoire. Nous sommes face à un changement transitionnel de paradigme social et éthique, qui se n'applique pas uniquement à l'eau, à un rejet de l'utilisation productiviste, économiste et dévastatrice des ressources naturelles et à l'adhésion à une nouvelle éthique de durabilité et de justice socio-environnementale. Dans ce paradigme, les populations recommencent à observer leur environnement le plus proche, qui est en fait celui qui donne un sens à leur vie, et s'y retrouvent. Dans cet environnement, les facteurs d'excellence sont la biodiversité, les forêts, les cours d'eau et les habitants. Cette journée a montré qu'une autre culture et qu'un autre type d'organisation sont possibles ; que jointes aux connaissances exprimées par les universitaires, la force et l'esprit de décision de la population civile favorisent ces changements.

Pour ceux d'entre vous qui ne le connaissent pas, le festival PICURT ou Festival du film de montagne des Pyrénées, accueille des longs, moyens et courts métrages, ainsi que des téléfilms du monde entier sur la montagne. Organisé par l'association CEP (Culture et environnement dans les Pyrénées), il se déroule à Artedó et à la Seu d'Urgell. Il a été créé en 2006 par un groupe de personnes sensibles à la montagne, qui souhaitent le convertir en un espace d'expression pour les habitants de la montagne désireux de se réconcilier avec leur environnement et de mettre en valeur leur culture millénaire. C'est un projet qui vise à renforcer l'identité de la population qui vit dans les territoires de montagne.

Une soixantaine de films sur la vie et le ressenti des populations de régions montagneuses du monde entier sont projetés pendant les 5 jours que durent le festival. Outre ces projections, le festival accueille également diverses manifestations culturelles – littéraires, musicales, artistiques et gastronomiques –, ainsi que les journées de débat décrites ci-dessus. Ethnographie, anthropologie, sociologie, sport, fiction, débats, gastronomie, musique, arts plastiques, interprétation, littérature… tous ces sujets appliqués à la montagne trouvent leur place à la Seu d' Urgell et à Artedó durant le festival, qui reflète la pulsion créatrice de la population.

L'association CEP se consacre à la préservation et au maintien de la culture montagnarde, de son environnement et de sa population. Nous sommes très heureux de pouvoir organiser ces journées de réflexion, dont nous diffusons ensuite le contenu et que nous complétons avec des films dans le cadre de PICURT.

Observatori del PaisatgeRemarque : Ce bulletin est publié par l'Observatori del Paisatge. Si vous souhaitez vous y souscrire et le recevoir par e-mail, cliquez ici.

© 2020 Observatori del Paisatge / Hospici, 8 - 17800 OLOT - Tel: +34 972 27 35 64
http://www.catpaisatge.net / observatori@catpaisatge.net