Paisatg-e / Paisaj-e / Landscap-e / Paysag-e

SEPTEMBRE-OCTOBRE 10

BULLETIN TRIMESTRIEL DE L'OBSERVATORI DEL PAISATGE - 25

L'OBSERVATEUR

Foto

Dix ans de la Convention européenne du paysage. Concilier connaissance, gestion et sensibilisation, c'est possible !

Mireille Deconinck
D.G.O.4 Direction générale opérationnelle Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Énergie Service Public de Wallonie

Cet automne verra la célébration des dix ans de la Convention européenne du paysage (CEP). Un tel anniversaire donne l'occasion non pas de dresser un bilan, mais de mesurer le chemin parcouru. Signée par près de 40 États, la Convention a été pour beaucoup le moteur ou l'accélérateur de la mise en place d'un ensemble d'actions afin de répondre aux engagements prévus par la Convention européenne du paysage.

Parmi ceux-ci figure une meilleure connaissance des paysages, de tous les paysages car comme le souligne la Convention " le paysage est partout un élément important de la qualité de vie des populations : dans les milieux urbains et dans les campagnes, dans les territoires dégradés comme dans ceux de grande qualité, dans les espaces remarquables comme dans ceux du quotidien ".

L'identification et la caractérisation des paysages, première étape du processus de connaissance, est une opération longue et complexe nécessitant le recours à des équipes pluridisciplinaires de scientifiques, mais aussi l'implication des gestionnaires du territoire et des populations concernées. Car rappelons-le, il ne s'agit pas dans le chef de la Convention de développer la connaissance pour la connaissance, principe par ailleurs fort louable, mais dans le cas présent de concourir à la protection, la gestion et l'aménagement des paysages. En d'autres termes, de se servir de la connaissance pour l'action ou plus judicieusement de baser l'action sur la connaissance. Pour atteindre cet objectif, les travaux scientifiques doivent être appropriables par les acteurs du paysage, et ce aux différentes échelles territoriales, dans les milieux déjà sensibilisés à la problématique comme devant des assemblées peu enclines à prendre cette dimension en considération.

Faire dialoguer les scientifiques et la société suppose un langage partagé (exprimer simplement des réalités souvent complexes), une pédagogie constante, l'utilisation de supports de communication variés et adaptés aux publics visés. Élaborer des documents techniquement rigoureux, aisés à lire et facilement utilisables est un objectif ambitieux.

Depuis sa création, les réalisations de l'Observatoire catalan du paysage s'inscrivent parfaitement dans cette philosophie. J'en veux pour preuve la dernière publication reçue et intitulée Catàleg de paisatge de les Terres de Lleida. Ce magnifique ouvrage coédité par le ministère de l'Aménagement du territoire et des Travaux Publics du gouvernement catalan est le premier volume d'une série qui en comportera sept, conformément au découpage administratif et de planification territoriale en sept régions. Le catalogue de paysages, issu de la loi du 8 juin 2005 dite de protection, gestion et aménagement des paysages de Catalogne, a pour objectif d'être un outil permettant de connaître les paysages et leurs valeurs, leurs caractéristiques et leurs évolutions en fonction des dynamiques économiques, sociales et environnementales.

Observatori del PaisatgeRemarque : Ce bulletin est publié par l'Observatori del Paisatge. Si vous souhaitez vous y souscrire et le recevoir par e-mail, cliquez ici.

© 2020 Observatori del Paisatge / Hospici, 8 - 17800 OLOT - Tel: +34 972 27 35 64
http://www.catpaisatge.net / observatori@catpaisatge.net