Paisatg-e / Paisaj-e / Landscap-e / Paysag-e

MAI-JUIN 10

BULLETIN TRIMESTRIEL DE L'OBSERVATORI DEL PAISATGE - 23

L'OBSERVATEUR

Foto

Paysage et participation

Sitesize
Elvira Pujol et Joan Vila Puig

La publication de l'ouvrage Paisatge i participació ciutadana (Paysage et participation citoyenne) par l'Observatoire catalan du paysage vient à point nommé pour contribuer à combler les besoins aigus à ce sujet en matière de réflexions et surtout de pratiques susceptibles de le faire progresser. La gestion de la participation citoyenne se heurte à une double complexité : d'une part, l'explosion de variables inhérente à une simple analyse du paysage comme cadre de la vie sociale et d'autre part, le réseau inextricable d'acteurs administratifs qui constituent l'État de droit et la démocratie représentative. De notre point de vue, le fait d'assumer cette complexité ne doit pas nous conduire à limiter ni à simplifier les domaines d'action de la participation, mais plutôt à centrer son but et la recherche d'un résultat final sur la mise en oeuvre d'un processus qui viendrait étayer un diagnostic public partagé. Cela implique de déplacer le champ d'action de la participation citoyenne, aujourd'hui limité aux questions d'ordre cosmétique et fonctionnel, pour lui octroyer une responsabilité dans les évaluations économiques, l'impact écologique, les hypothèques énergétiques du futur et en définitive les modèles de développement dans leurs échelles d'application.

Les convocations institutionnelles à la participation sont sans doute trop rares, mais nous ne manquons ni d'initiatives ni de cadres réels de réflexion et de participation. De plus en plus d'initiatives et de dynamiques indépendantes s'attachent librement à construire et à protéger ce qui nous est commun ; ces exercices de participation offrent à la population la possibilité de collaborer aux décisions portant sur les affaires publiques, mais sont aussi des pratiques pédagogiques génératrices d'expériences et d'espaces d'autonomie et de mise en relation. C'est depuis ces espaces autonomes que nous considérons qu'il est indispensable de consolider une enquête permanente, c'est-à-dire un ensemble d'actions de participation nourrissant une connaissance suivie et une évaluation engagée. Ce n'est qu'à partir de ces dynamiques qu'il est possible d'activer une consultation collective sous-tendue d'une volonté législative et d'envisager son application comme une contrepartie convenue avec la population.

Comment pourrait-il en être autrement ? Ce que l'on nomme participation citoyenne sera supplanté par la participation réelle, non sans les conflits engendrés par toutes les dynamiques de reconnaissance sociale, que la télévision en parle ou non. Il serait donc souhaitable, pour la bonne santé de la démocratie, que les pratiques instituantes, celles émanant des collectivités, véritables productrices de sujets actifs et transformateurs, soient reconnues dans le cadre de la construction de nouveaux espaces communs.

Sitesize Elvira Pujol et Joan Vila Puig

Observatori del PaisatgeRemarque : Ce bulletin est publié par l'Observatori del Paisatge. Si vous souhaitez vous y souscrire et le recevoir par e-mail, cliquez ici.

© 2020 Observatori del Paisatge / Hospici, 8 - 17800 OLOT - Tel: +34 972 27 35 64
http://www.catpaisatge.net / observatori@catpaisatge.net